Publié par

RT2018 Optimisation thermique circuit de chauffage

Techliquid économiseur d'énergie


RT2018


Le ministère du Logement et de l’Environnement a publié l’arrêté qui révise
la Réglementation thermique des bâtiments entré en vigueur le 1erjanvier 2018.

La première Réglementation Thermique date de 1974. Le but: réduire la consommation
en énergie des nouveaux bâtiments par une amélioration de leur construction,
ce qui explique que de nouvelles normes se sont succédé au fil des années.


RT 2012
Cette RT 2012 désigne surtout une norme au niveau de la technique de construction
des bâtiments.

Le label de cette réglementation est le BBC (bâtiment basse consommation qui doit
limiter les besoins en énergie du chauffage, du système de refroidissement
et des circuits lumineux.).
50kWhEP/m²/an c’etait le seuil maximal de la consommation d’énergie, modulée selon
la localisation géographique, l’altitude, l’usage du bâtiment, la surface moyenne
des logements et les émissions de gaz à effet de serre .

Le but de cette réglementation était de limiter la consommation annuelle en énergie
des bâtiments neufs en améliorant la qualité du bâti sans considérer le système
énergétique utilisé et faire un équilibrage économique et technique entre
les énergies consommées , la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage


La RT 2018-2020 se substitue  à la RT 2012  en vigueur .
Les réglementations thermiques se sont succédé en France dans le but de gérer
la quantité d’énergie consommées dans les bâtiments neufs(consommation maximale
de chauffage, d’éclairage, de climatisation et de production d’eau chaude sanitaire).

 

Ce nouveau label « énergie-carbone »
allie le bâtiment à énergie positive
et le bâtiment bas carbone.

 

Les réglementations thermiques imposent aux constructions neuves certaines
caractéristiques techniques, avec des critères plus exigeants pour la RT 2018,
avec l’apparition de la prise en compte des gaz à effet de serre (GES)
mais le coefficient de passage de l’énergie primaire à l’énergie secondaire
reste égal à 2.58.

L’arrêté fixe des exigences applicables aux chaudières à combustible liquide ou gazeux

La loi sur la transition énergétique réduit l’utilisation des ressources
et optimise les énergies, il s’agit de mieux prendre en compte les émissions de CO2,
de calculer les consommations d’énergie et de ressources sur l’ensemble du cycle de vie,
et  de recourir aux énergies renouvelables pour couvrir les besoins des bâtiments.
La RT 2018 va ainsi imposer une production d’énergie supérieure à la consommation.


La RT 2018 impose une efficacité énergétique du bâti,  des conditions de confort en été
sans climatisation et traite de la production des bâtiments à énergie positive ou BEPOS .

Se conformer à la norme BEPOS  bâtiment à énergie positive c’est limiter les pertes
d’énergie et trouver un moyen de stocker et de réemployer la chaleur le plus longtemps
possible pour obtenir l’autonomie d’énergie. Le label  Energie-Carbone présente
un autre avantage:  30 % de surface constructible supplémentaire.

Le bâtiment à énergie positive introduit une réglementation plus axée sur la dépense
énergétique finale des bâtiments que sur leurs modes de réalisation. Cette nouvelle
réglementation impose une baisse supplémentaire de 20 %  des besoins
énergétiques réglementaires d’un bâtiment.


pour la performance énergétique Techliquid désembouage boue de circuit de chauffage collectif


La consommation d’énergie doit être inférieure à 0 kWh d’énergie primaire
par m² / an, quel que soit le type de logement neuf, individuel ou collectif,
il sera demandé une moyenne de 20% d’énergie renouvelable

Eclairage et RT2018.
Une puissance maximale d’installation est fixée à 1.6Watt/m² pour tous types
de bâtiments sauf à usage collectif. Pour des parties communes,  les dispositifs
d’éclairage automatiques sont obligatoires. De plus, les systèmes lumineux doivent
être équipés d’un abaissement de l’éclairage en fonction de la lumière naturelle.

Ainsi, il ne sera plus possible de dépasser 12kWhEP/m²/an en consommation de chauffage.

Consommation totale d’énergie primaire (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage,
appareils électriques) inférieure à 100 kWh par m2 et par an

Pour les bâtiments qui ne sont pas destinés à l’habitation, ils devront comprendre
un système de régulation de la ventilation. Si un même local présente différents usages,
chaque système devra être indépendant et correspondre au type d’utilisation du bâtiment.


Le label bâtiment biosourcé met en valeur les techniques de construction en faveur
de l’environnement par l’utilisation des matières , provenant de la biomasse
animale ou végétale.

Le bois, le chanvre, la paille, la laine de mouton ou les plumes, bloc de béton
en pierre ponce pour l’élévation des murs porteurs  l’accent est mis sur
le caractère recyclable.


Financement


Le ministère de la Cohésion des territoires met un financement de plan d’hébergement plus important, cette ligne devrait augmenter de 228 millions d’euros et passer ainsi à 1,9 milliard, ajustement des crédits supplémentaires votés en fin d’année.

Pour  l’urbanisme confié à l’Agence nationale de rénovation urbaine financé par les collectivités, les bailleurs sociaux et Action Logement, l’Etat abonde 1 milliard d’euros inscrit dans la loi d’engagement des dépenses publiques.

Au cours du quinquennat 1,3 milliard d’euros  seront consacrés à la rénovation thermique de logements  confiés à l’Agence nationale de l’habitat


RT2018 Indispensable les bureaux d’études sont les partenaires de l’innovation

Techliquid à disposition des professionnels du secteur,  technologies pour l’optimisation thermique des circuits de chauffage et de leurs  seuils de performance .

Techliquid pour l’optimisation de la performance énergétique 

Désemboueur chauffage d’habitat collectif 
et  désemboueur chauffage programmes d’habitats individuels