Publié par

HLM dérive de la financiarisation évitée

Techliquid l’utilisation efficace de l’énergie et de l’eau
Techliquid économiseur d'énergie


Le monde des HLM a tenu son congrès annuel à Paris du 24 au 26 septembre au cours duquel ont été rejetées les ambitions de prise de contrôle de son patrimoine par des investisseurs privés . Une dérive contraire aux principes fondateurs et à la mission historique des HLM qui consiste à loger des ménages modestes et moyens. S’y est tenu également, la remise des prix des Trophées de l’Innovation Hlm.



En février, le gouvernement Lemaire a mis en place une lettre de mission concernant l’analyse du spectre des sources de financement du secteur du logement social et donc la possibilité d’envisager sa diversification . Plusieurs investisseurs: banques, assurances, fonds de pensions, sociétés foncières proposent de s’investir dans le patrimoine du logement social qu’ils considèrent aujourd’hui comme un très bon placement.

les HLM, qui détiennent 4,6 millions de logements à loyer modéré dans lesquels habitent près d’un Français sur six.  Une manne qui en fait baver plus d’un surtout lorsque la mécanique qui les gère est comparée à une start-up.

Cette financiarisation du logement a déjà été menée dans plusieurs pays européens au cours des dernières décennies. Le désengagement public du logement social s’est révélé catastrophique : baisse de production des logements sociaux, réduction du parc d’habitat social, difficulté d’accès au logement des ménages pauvres et des personnes aux revenus modestes, dégradation de l’habitat.

La mission a remis son rapport et conforte le modèle de financement du logement social à la française qui à repose sur l’épargne populaire supprimant ainsi le risque de sa financiarisation à laquelle l’ensemble des HLM sont opposés. Le principe: 60% de l’argent déposé par les ménages sur les livrets A et livrets de développement durable, est ensuite prêté aux HLM à des taux très bas et pour des durées de quarante à soixante ans, pour construire de nouveaux logements, ces emprunts représentent environ 70 % du coût total, le solde étant financé par les fonds propres et les différentes subventions.L’argent des loyers lui, sert à rembourser les emprunts, une mécanique bien huilée: qui fait des envieux.


À l’occasion du 80e Congrès, l’Union sociale pour l’habitat a organisé les Trophées de l’Innovation Hlm qui encouragent et récompensent les initiatives innovantes des organismes Hlm sur tout le territoire.


Quatre catégories : l’innovation architecturale et environnementale, l’innovation sociale, l’innovation locale et économique ,  l’innovation managériale et la nouveauté: le coup de cœur.

les 12 finalistes des Trophées de l’Innovation Hlm 2019 ont présenté leur projet. Les congressistes ont voté pour choisir les 5 lauréats parmi les 12 finalistes représentatifs de l’innovation dans le monde Hlm en France. Chaque lauréat a reçu une dotation de 5 000 euros, intégralement reversée à une association.


Prix de l’innovation architecturale et environnementale


Trois finalistes dans cette catégorie :

– Groupe des Chalets (Occitanie)

– Paris Habitat (Ile-de-France)

– Grand Dijon Habitat (Bourgogne – Franche – Comté)

  • Prix de l’innovation architecturale et environnementaleParis Habitat

​Pour un immeuble chauffé par la chaleur du métro

Lors de la rénovation d’un immeuble de 20 logements, Paris Habitat décide de récupérer la chaleur du métro, le dispositif permet de couvrir 35% des besoins en chauffage de l’immeuble avec 2,6 tonnes par an de CO2 en moins, Paris Habitat démontre sa volonté d’améliorer la performance énergétique de son patrimoine en sortant des sentiers battus.


Prix de l’innovation sociale


Trois finalistes dans cette catégorie :

– Domofrance (Nouvelle-Aquitaine)

– Orne Habitat (Normandie)

– Domanys (Bourgogne-Franche-Comté)

  • Prix de l’innovation sociale: Domofrance

Pour l’accompagnement en estime de soi des femmes en difficultés

L’innovation: comment redonner confiance aux habitantes dans un but de réinsertion sociale ou professionnelle au travers d’un atelier d’estime de soi permettant de bénéficier de soins de bien-être et de beauté.

Le bailleur social a joué un très grand rôle dans la mise en relation avec les partenaires comme l’obtention des financements et la mise à disposition gratuite de deux logements.

Le projet semble faire école sur d’autres territoires.


Prix de l’innovation locale & économique


Trois finalistes dans cette catégorie :

– OPAC S&L (Bourgogne-Franche-Comté)

– Plurial Novilia (Grand Est)

– Archipel Habitat (Bretagne)

  • Prix de l’innovation local et économique : Archipel Habitat

Pour une Ecole de proximité

Création de la 1ère L’Ecole de proximité destinée à la formation de gardiens d’immeubles de logements sociaux, réservée aux demandeurs d’emplois issus des locataires d’un logement social.

 A la fin de la formation, les stagiaires obtiennent un diplôme de niveau V qu’ils peuvent valoriser sur le marché de l’emploi. Ce qui a permit à Archipel Habitat de pourvoir à ces besoins en embauchant 70% des stagiaires et en accompagnant les autres dans leur recherche d’emploi.


Prix de l’innovation managériale


Trois finalistes dans cette catégorie :

– Seine-Saint-Denis habitat (Ile-de-France)

– OPAC38 (Auvergne-Rhône-Alpes)

– Maisons & Cités (Hauts-de-France)

  • Prix de l’innovation managériale : Seine-Saint-Denis Habitat

pour Agilité

Seine-Saint-Denis Habitat a engagé un projet associant l’ensemble des collaborateurs quel que soit leur statut hiérarchique, pour les rendre acteurs et décideurs des changements à mettre en œuvre pour améliorer le service aux locataires visant l’efficacité professionnelle et managériale et de parier sur le fait que de nombreuses améliorations peuvent naître de cette action en libérant  les énergies collectives.

110 managers de l’Office travaillent désormais sous forme de séances sur des cas concrets.


  • Prix coup de cœur : Grand Dijon Habitat

Pour La résidence Quadrata à Dijon

Le projet se base sur un regroupement de 240 pièces, s’appuyant sur le constat d’une évolution de la cellule familiale. Chaque logement est composé d’une série de pièces carrées de 13 m2 chacune, dont l’usage est totalement libre. Séjour, chambre, bureau, salle à mange sont là suivant vos désirs.

Ces pièces sont mises en réseau entre elles par des coulissants en bois qui permettent aux pièces d’être connectées ou déconnectées les unes des autres, ce sont les habitants qui définissent l’usage des pièces, c’est une véritable révolution expérimentale.


Indispensable les bureaux d’études, partenaires de l’innovation

Techliquid à disposition des professionnels du secteur, technologies pour l’optimisation thermique des circuits de chauffage et de leurs  seuils de performance .

Désemboueur permanent chauffage d’habitat collectif et grand collectif 
et  désemboueur permanent chauffage programmes d’habitats individuels